mercredi 11 juillet 2012

JORDAN CARVER BRASSE DE "GROSSES" AFFAIRES !



Jordan Carver assure qu'elle brasse de grosses affaires ces temps-ci... Et, rien qu'à la regarder, on ne peut que la croire ! Depuis deux ou trois ans, sa renommée a dépassé les frontières, et la super modèle "érotique" de 26 ans, originaire de Munich, en Allemagne, refuse plus d'offres de contrat qu'elle peut en accepter. Les occasions d'affaires se multiplient et débordent maintenant sa profession de mannequin spécialisé dans la mode de la lingerie féminine et du bikini. On lui demande de plus en plus de participer à toutes sortes d'évènements, de faire de la promotion ou de tourner des vidéos. Cette Bavaroise, dont la "marque de commerce" est sa plantureuse et très volumineuse poitrine (32 HH ou 43 GG, les avis divergent selon les sources d'information), qui rêvait de voyages, durant sa prime jeunesse, est servie à souhait depuis que son travail l'amène à faire le tour du monde. Sauf que, les contrats se succédant à une vitesse de plus en plus folle (elle a notamment posé pour ZOO MAGAZINE, ALUFEM -Italie-, SLITZ MAGAZINE -Suède-), Jordan n'a guère le temps de faire du tourisme lorsqu'elle se rend à l'étranger. De même, son horaire chargé ne lui permet plus de voir sa famille et ses amis autant qu'avant sa percée assez fulgurante dans le monde du show business. La nature même de son travail fait en sorte qu'elle est toujours célibataire. De plus, dit-elle, aucun amoureux ne pourrait éviter d'être rongé par la jalousie, à la façon dont tous les hommes la regardent.




Carver est bien consciente des raisons qui font son succès. Elle est tout de même étonnée de la rapidité et de l'ampleur de cette réussite, qui l'a amenée très tôt à déménager en Californie, où elle se sent vraiment chez elle. Jordan a beau augmenter ses tarifs, son téléphone continue à sonner et on requiert assidûment ses services. Enfant, elle était pourtant un garçon manqué ! C'est d'ailleurs avec les gars de son âge qu'elle jouait, pas avec les filles. Jusqu'à l'adolescence (14 ans), on se moquait d'elle parce qu'elle avait de petits seins ! De son propre aveu, elle ressemblait à un petit poulet ! Mais à quinze ans, Boom ! Sa poitrine explose ! À partir de ce moment là, elle fait tourner les têtes et les regards, sur son passage. Elle ne laisse personne indifférent. On lui donne assez tôt sa chance dans l'industrie de la mode des sous-vêtements féminins. Très vite aussi, dès qu'elle commence à être pas mal connue, elle se permet d'émettre des avis passablement tranchants, quitte à froisser certaines personnes. Elle ne ménage d'ailleurs pas du tout ses compatriotes allemands qui, en général, prétend-t-elle, ne trouvent pas excitantes les femmes aux gros seins. Une raison suffisante pour affirmer qu'ils manquent d'envergure ! Au contraire, les Anglais raffolent des fortes poitrines. «Vous ne pouvez pas imaginer, confie-t-elle, tout ce qu'ils peuvent faire, juste pour jeter un second coup d'oeil à mes seins». Au lit, les hommes sont généralement obsédés par sa poitrine. Ce qu'elle déplore un peu car, selon ses dires, elle a bien d'autres charmes. D'ailleurs, la super modèle aime plus se faire toucher les hanches que le buste. Et veuillez noter, messieurs, qu'elle préfère les hommes cultivés, bien musclés, ni trop rudes, ni trop timides, mais à la poitrine poilue... Parce que Carver est encore célibataire, on en a déduit qu'elle était lesbienne. Hypothèse qu'elle réfute. Jordan n'aime pas particulièrement avoir des relations sexuelles avec des femmes, mais elle confirme que de tels rapports intimes peuvent se produire en fin de party...



L'arbre généalogique de Jordan Carver plonge ses racines non seulement en sol allemand, mais également en territoire italien. De l'Italie elle pense avoir hérité son tempérament passionné et son goût pour "l'amore". Si elle est ponctuelle, ordonnée et sait précisément ce qu'elle veut, elle le doit au caractère de sa Bavière natale. Jordan trouve que cette "mixité" la sert bien, tout comme la bonne génétique de ses parents. Elle s'estime chanceuse d'avoir une bonne dose de sang chaud italien et, par ricochet, elle écorche un peu ses consoeurs allemandes qu'elle décrit étonnamment comme n'étant ni belles, ni sexy ! De plus, elle les trouve plutôt froides, inexpressives et coincées (mal à l'aise). Un jugement qui apparaît un peu sévère ! En fait, Jordan semble avoir une meilleure opinion de son pays d'adoption, les États-Unis d'Amérique. Carver fait régulièrement de l'exercice pour se garder en forme, mais elle n'abuse pas du gymnase car elle avoue être un peu paresseuse.




Avec sa poitrine énorme qui attire tant l'attention, peut-être que Jordan Carver se sent un peu comme une bête de cirque quand elle exerce son métier en public. Dans les vidéos qui la mettent en vedette, elle apparaît presque toujours comme la jeune femme un peu ridicule qui se contorsionne pour montrer le plus possible ses seins "king size". C'est un peu l'impression qui se dégage quand, par exemple, elle nous montre comment faire une tarte aux prunes ! Il est vrai que l'effet est assez spectaculaire lorsqu'on l'observe en train de pétrir la pâte qui sert à préparer son plat succulent ! Elle ne se formalise pas de passer pour moins intelligente qu'elle l'est. Réaliste, Jordan sait très bien qu'elle doit sa carrière à sa poitrine sur-dimensionnée. Elle tire simplement le meilleur parti possible de ses attributs féminins et de la curiosité qu'ils suscitent. C'est ainsi que Carver ne craint pas tellement de faire des excès de vitesse sur les routes. Les policiers qui l'arrêtent se montrent toujours très "compréhensifs" et ne lui donnent pas de contraventions ! Il n'est toutefois pas toujours commode de "garder sous contrôle" cette poitrine exubérante quand Jordan se retrouve sur les plateaux de tournage ou dans les studios de photographie. Il arrive assez fréquemment que lorsqu'elle bouge ou se déplace, ses seins sortent de sa robe ou de son soutien-gorge. Quand ça se produit en public, eh bien, la super modèle se dit que les gars qui sont témoins de ces "accidents" n'ont qu'à profiter de leur chance ! Dans les contrats qu'elle signe, une clause spécifie que dans les cas où elle se dénude un peu trop, soit par accident, ou soit pour changer de vêtements entre deux "shootings", son employeur ne peut utiliser ces images. Cependant, elle ne se fait guère d'illusions concernant le respect de cette entente. Tôt ou tard, il y aura des fuites sur le net ou dans les réseaux sociaux, à cause d'individus sans scrupules.



Il n'est pas exclu que Jordan Carver accepte un jour de poser nue. Mais pour l'instant, elle adore la manière qu'elle pratique son métier, et elle se passionne pour la mode, son deuxième plus important centre d'intérêt. D'ailleurs, si elle le pouvait, elle ferait fabriquer des bikinis à son goût et sur mesures pour son corps. Elle n'aime pas tellement ceux qu'on lui fait porter depuis le début de sa carrière. Lorsqu'on lui fait remarquer qu'elle ressemble à Denise Milani (ci-dessus), Jordan se dit honorée d'être comparée à cette femme qu'elle trouve très belle. Interrogée à savoir quelle était la chose la plus étrange qu'elle ait faite dans sa vie, la Californienne d'adoption mentionne qu'elle a déjà fait l'amour sur un pédalo. Le plus drôle c'est que, après cette expérience olé olé, elle avait le mal de mer ! Un fantasme qu'elle voudrait réaliser ? Faire l'amour dans un château sinistre... Puisqu'elle voyage énormément et qu'elle est audacieuse, Jordan Carver pourrait bien vivre cette aventure un de ces jours. Question de goût personnel, c'est ironiquement dans son costume traditionnel de Bavaroise, lorsque Jordan Carver participe au plus grand festival du monde, celui de l'Oktoberfest, que je la trouve à son mieux (photo du haut). En terminant, voici quelques images supplémentaires pour apprécier davantage les courbes de sa voluptueuse silhouette...



Aucun commentaire: